Développement comportemental du chien et du chat
Période néonatale : réflexe périnéal

Citation

« A force d'obéir, on obtient des réflexes de soumission. »

Anonyme

Sommaire


La période néonatale, comme son nom l'indique, commence à la naissance et se termine à l'ouverture des paupières qui survient à :

  • 15 jours en moyenne chez le chien ;
  • 10 jours en moyenne chez le chat.

Le néocortex du chiot nouveau-né et sa moelle épinière (développement du système nerveux du chiot) sont en formation à la naissance des nidicoles, ce qui explique que :

  • le traitement des informations est surtout sous-cortical ;
  • les réponses des nouveau-nés sont essentiellement réflexes.

Ce ne sera plus le cas lors de la période de transition et la période de socialisation où la réponse sera plus ou moins accentuée selon l'intensité du stimulus par exemple.

Les réflexes primaires ou archaïques sont des réflexes provoquant des réponses motrices suite à des stimulations diverses.

Réflexe périnéal
(de miction ou de défécation)


Le chiot ou le chaton ne peut faire ses besoins spontanément à la naissance. Il doit être stimulé par sa mère !

Lors des tétées, la mère reste en général immobile, ou :

  • peut ramener, avec le museau, un chiot qui s'éloigne d'elle ;
  • peut ramener un chaton qui s'éloigne d'elle en le prenant par le cou (réflexe de portage).

À la fin des repas, elle lèche la région périnéale de ses petits, région où se trouvent l'anus et les parties génitales.


Cette stimulation tactile provoque la miction et la défécation.


Les excrétâts sont absorbés pour nettoyer le nid. Toutefois, ils laissent une odeur qui est essentielle pour la reconnaissance et la localisation du nid par les petits (odeur du nid).

« L'odeur agit comme un filet invisible qui limite les déplacements des jeunes nidicoles.  » Yveline Leroy

Puis, la mère lèche ses petits consciencieusement, ce qui contribue à leur maturation tactile et olfactive aussi bien chez le chien que le chat.

Réflexe périnéal
Réflexe périnéal du chiot
(Photo capturée du film ci-contre)

Ce contact positif provoque bien-être et apaisement qui se concrétisent par l'induction du sommeil des petits.

Cas particulier du chien

Pour déclencher le réflexe périnéal, la chienne retourne ses chiots pour les mettre sur le dos afin de pouvoir les stimuler plus efficacement, quelquefois sans ménagement comme dans le film ci-contre.


Chez le chien, le réflexe périnéal sera ritualisé plus tard pour exprimer la posture de soumission passive.


Au sevrage, vers 5 semaines, la mère grogne contre les chiots qui veulent téter, en feignant de les mordre (claquement de dents en direction sans les toucher).

  • Le chiot se met sur le dos sans bouger en gémissant et en laissant échapper un peu d'urine.
  • L'agression, car c'en est une, de la mère est stoppée net.


Ce comportement néoténique est par la suite employé à régler tous les conflits avec des congénères ou avec des individus d'autres espèces.

Suivant la manière dont la mère s'y prend, les chiens n'exprimeront pas forcément une posture rigoureusement identique pour marquer cette soumission.

Déclenchement du réflexe périnéal chez le chaton
Déclenchement du réflexe périnéal chez le chaton
(Photo : © RoyalCanin)

Chez le chat, où la hiérarchie n'existe pas, les postures de soumission n'existent pas.


Au contraire, en cas de conflit, cette posture dite de rupture lui permet lui permet d'extérioriser toutes ses armes (crocs, griffes des quatre pattes pour les planter dans l'adversaire).


Cas particulier dans lequel la mère
ne s'occupe pas des petits

Dans le cas où la mère ne s'occupe pas des petits, il ne faut pas oublier de déclencher le réflexe périnéal pour que les petits puissent uriner ou déféquer.


Après la tétée, massez délicatement le périnée des petits avec un linge doux, humide et tiède.

Développement comportementalFacteurs génétiquesFacteurs épigénétiques
Périodes de développement comportemental du chien et du chat
Période prénatalePériode néonatalePériode de transition
Période de socialisation Période juvénile
Développement comportemental du chienDéveloppement comportemental du chat
Troubles du développement comportementalPrévention des troubles

Bibliographie
  • Hay M. - Ontogenèse des comportements - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Vaysse G., Médioni J. - L'emprise des gènes et les modulations expérentielles du comportement - Bios, Université Paul Sabatier, Privat, Toulouse, 1982
  • McFarland D. - Le comportement animal, psychobiologie, éthologie et évolution - De Boeck Université, Bruxelles, 613 p., 2001
  • Immelmann K. - Dictionnaire de l'éthologie - Pierre Mardaga Editeur, Liége, 296 p., 1990
  • Pageat P. - Pathologie du comportement du chien - Editions du Point Vétérinaire, Maisons-Alfort, 384 p., 1998
  • Pageat P. - Sémiologie en pathologie comportementale - Point Vétérinaire, 1990
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chien - Odile Jacob, Paris, 400 p., 2009
  • Giffroy J.M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chien - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Pieson P., Grandjean D., Sergheraert R., Pibot P. - Guide pratique de l'élevage canin - Royal Canin, 347 p., 1996
  • Bradshaw J.W.S. -The behaviour of the domestic cat - CAB Intrernational, Wallingford, 219 p.,1992
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chat - Odile Jacob, Paris, 604 p., 2005
  • Gagnon A.-C - Comportement du chat : clinique et biologie - Éditions du point vétérinaire, 350 p., 2012
  • Giffroy J.M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chat - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Malendin É., Little S., Casseleux G., Shelton L., Pibot P., Paragon B.-M. - Guide pratique de l'élevage félin - Royal Canin -344 p., 2000