Reproduction : parturition chez la chienne et la chatte
La mère ne s'occupe pas de ses petits

Citation

« Aussi peut-être n'y a-t-il pas de mauvais enfants sans mauvaises mères; car l'affection qu'ils ressentent est toujours en raison de celle qu'ils ont éprouvée. »

Honoré de Balzac

Documentation web

Sommaire


La parturition ou mise bas est l'action ou le fait d'accoucher, de mettre bas : c'est ensemble des phénomènes mécaniques et physiologiques qui entraînent l'expulsion d'un ou plusieurs foetus hors des voies génitales femelles au terme de la gestation.


Des troubles de la parturition peuvent survenir :

On utilise alors le terme péjoratif de " mauvaise mère ".

Causes

La mère peut ne pas s'occuper des ses petits dans de nombreuses conditions.

1. La mère est primipare (terme désignant une femelle qui accouche pour la première fois) et elle ne sait pas ce qu'elle doit faire (rôle de l'expérience chez les mères pluripares).

Dans ces cas, les femelles essaient toujours de faire quelque chose ou d'apaiser leurs petits. Elles sont paniquées par ce qui leur arrive et peuvent mettre bas en marchant et en abandonnant les nouveau-nés ici ou là. Souvent, ces femelles n'ont pas fait de nid.

Si les mères les agressent dès qu'on essaie de les mettre à la mamelle, ce comportement est pathologique (cf. plus bas).


Le comportement maternel nécessite une maturation et n'est pas inné !


C'est le cas aussi de certaines primipares qui reprennent leurs habitudes tout de suite après la mise bas et qui abandonnent alors leurs petits ou n'assurent pas leur sécurité.

Un film récent sur la reproduction des Pandas montre que, lorsqu'on donne à la mère une friandise qu'elle aime, elle se laisse prendre un de ses deux petits qui est alors élevé en couveuse pendant quelques temps. Puis, on échange les petits, ce qui permet de sauver les deux jeunes. En effet, dans la nature, un des deux meurt le plus souvent (mise bas de Panda).

2. Le travail dure trop longtemps : la mère est épuisée ou les petits sont restés " coincés " dans la filière pelvienne et bougent peu.


Certains nouveaux-nés respirent peu et la mère peut les considérer comme morts (comment les faire respirer) ! Elle peut alors les dévorer.

La mère mange les annexes foetales et s'arrête quand elle sent le petit bouger ou crier, sinon elle peut le manger (expulsion des annexes foetales).

3. Le travail peut être trop rapide comme chez la chatte.

La mère est alors débordée et ne peut s'occuper de tous les petits venant à une cadence trop élevée.

4. La mère a subi une césarienne.

Dans ce cas, l'attachement de la mère aux petits peut être délicat.

L'ocytocine stimule les contractions utérines pour expulser le foetus (phase 2 de la parturition) et action sur le bulbe olfactif, elle déclenche : seule, l'attraction pour le liquide amniotique répulsif jusqu'alors, avec d'autres neurotransmetteurs, l'apprentissage de l'odeur de son petit.

5. La chienne est très dominée.

La chienne laisse la dominante (chienne ou maîtresse) s'occuper des chiots.

6. La mère présente des troubles du comportement.

La mère peut :

Les chattes anxieuses ont tendance à transporter souvent leurs chatons pour les mettre à l'abri. Parfois, elle les oublient et ils meurent.

Les mères ne reconnaissent pas les nouveau-nés comme appartenant à leur propre espèce : elles peuvent les abandonner ou même pire les tuer et les manger (infanticide).


En général, la saillie a du être imposée !



  • être hiérarchiquement très dominée.

La chienne laisse la dominante (chienne ou maîtresse) s'occuper des chiots.

Que faire lorsque la mère ne s'occupe pas de ses petits ?


Il faut alors faire le travail de la mère
.

ReproductionAnatomie du système génitalReproduction du chienPuberté du chien
Cycle oestral de la chienneComportement reproducteur du chien : coït ou copulation
Comportement sexuelGestation
ParturitionLactationReproduction du chat
Que faire devant un trouble de la reproduction ?

Bibliographie
  • Johnson M. H., Everritt B. J. - Reproduction - De Boeck Université, Saint-Laurent, 298 p., 2002
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • Vaissaire J.-P. - Sexualité et reproduction des mammifères domestiques et de laboratoire - Maloine S.A. Editeur, Paris, 457 p., 1977 -
  • Fontbonne A., Levy X., Fontaine E., Gilson C. - Guide pratique de la reproduction canine et féline - MED'COM, Paris, 272 p., 2007
  • Pieson P., Grandjean D., Sergheraert R., Pibot P. - Guide pratique de l'élevage canin - Royal Canin, 347 p., 1996
  • Pageat P. - Pathologie du comportement du chien - Editions du Point Vétérinaire, Maisons-Alfort, 384 p., 1998
  • Beaumont-Graff E., Massal N. - Guide pratique du comportement du chien - Eyrolles, 286 p., 2006
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chien - Odile Jacob, Paris, 400 p., 2009
  • Landsberg G.,Hunthausen W., Ackerman L. - Handbook of behavior problems of the dog and cat -Butterworth-Heinemann, Oxford, 211 p., 2000
  • Atlas d'histologie humaine et animale
  • School of Anatomy and Human Biologie
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993