• Comportement du chien et
    du chat
  • Celui qui connait vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme
    • Konrad Lorenz
  • Biologie, neurosciences et
    sciences en général
  •  Le but des sciences n'est pas d'ouvrir une porte à la sagesse infinie,
    mais de poser une limite à l'erreur infinie
    • La vie de Galilée de Bertold Brecht

Communication du chien et du chat
Communications intraspécifique et interspécifique en construction

Sommaire
  1. En construction

 

bien

Une définition complète et précise, donc complexe, est donnée par Yveline Leroy : la communication est traitée dans un chapitre spécial.

« Au niveau animal, on appellera communication les actes qui préparent ou organisent, à distance ou à proximité, une relation qui assure et éventuellement modifie le déroulement d'une ou de plusieurs fonctions auxquelles participent au moins deux organismes, pas nécessairement de la même espèce.

  • Ces actes mettent en jeu des signaux, ou ce qui en tient lieu, des indices, qui émanent d'un organisme émetteur et sont adaptés à la fois au milieu où ils sont produits et aux potentialités perceptives de l'organisme récepteur.
  • La réaction-réponse de celui-ci est l'expression tangible de la réussite de l'acte de communication. Dans la plupart des cas, les rôles d'émetteur et de récepteur ne sont pas interchangeables. »

1. La communication " passe " par l'intermédiaire :

  • d'un émetteur,
  • d'un ou de plusieurs récepteurs.

2. L'émetteur envoie un signal qui peut être chimique un signal qui peut être :

  • chimique,
  • olfactif,
  • phéromonal,
  • auditif,
  • visuel,
  • tactile.

3. La communication fait appel à au moins deux organismes qui ne sont pas nécessairement de la même espèce et la communication peut être :

  • intraspécifique, i.e. entre membres de la même espèce (congénères) ;
  • interspécifique, i.e. entre représentants d'espèces différentes.

Communication intraspécifique

La communication intraspécifique est essentielle et utilisée avec un congénère pour :

  • sa reconnaissance,
  • l'évaluation de son stade physiologique (âge, sexe, maturité et réceptivité sexuelle),
  • l'évaluation de son statut social (position hiérarchique),
  • l'évaluation de son état émotionnel,
  • sa localisation spatiale (marquage territorial).

Communication interspécifique

La communication interspécifique s'intéressera presque exclusivement à la communication entre l'homme et les carnivores domestiques et réciproquement.

 

barre

 

La seule personne qui ait réussi à tout faire pour vendredi, c'est Robinson Crusoë !

 

en construction

En construction