Système génital femelle
Organes génitaux externes : vulve et clitoris

Citation

« Disserter sur la valeur érotique du clitoris, ce " petit pénis ", sur les zones érogènes, sur la sensibilité d'un vagin ou la taille d'un phallus, c'est ignorer que le corps dans son entier participe à la sexualité. »

Henri Barteien

Documentation web

Sommaire
  1. Reproduction
  2. Anatomie du système génital
    1. Vue d'ensemble du système génital
    2. Embryologie du système génital
    3. Anatomie du système génital mâle
    4. Anatomie du système génital femelle
      1. Ovaires ou gonades femelles : section glandulaire
        1. Fonctions et développement des ovaires
        2. Morphologie des ovaires
        3. Moyens de fixité des ovaires
        4. Structure des ovaires
          1. Couche superficielle
          2. Stroma ovarien
            1. Medulla (zone vasculaire)
            2. Cortex (zone parenchymateuse)
        5. Cycle ovarien
      2. Voies génitales internes
        1. Trompes utérines
          1. Conformation des trompes utérines
          2. Morphologie des trompes utérines
            1. Infundibulum ou pavillon
            2. Ampoule
            3. Isthme
            4. Portion utérine
          3. Structure des trompes utérines
          4. Fonctions des trompes utérines
            1. Captation de l'ovule
            2. Lieu de la fécondation
            3. Conduction du zygote vers la cavité utérine
        2. Utérus
          1. Morphologie de l'utérus
            1. Ligaments suspenseurs de l'utérus
            2. Différents types d'utérus
          2. Conformation de l'utérus
            1. Conformation externe de l'utérus
              1. Cornes utérines
              2. Corps de l'utérus
              3. Col de l'utérus (cervix)
            2. Conformation interne de l'utérus
            3. Structure de la paroi utérine
              1. Périmètre (périmétrium)
              2. Myomètre (myometrium)
                1. Structure du myomètre
                2. Fonctions du myomètre
              3. Endomètre (endometrium)
                1. Structure de l'endomètre proprement dit
                  1. Muqueuse
                  2. Stroma - propria mucosae - (chorion ou tissu conjonctif utérin)
                  3. Vascularisation
                  4. Glandes utérines
                2. Structure de la muqueuse cervicale
                3. Cycle utérin
        3. Vagin
          1. Vagin proprement dit
            1. Morphologie du vagin
            2. Structure du vagin
          2. Vestibule du vagin
            1. Morphologie du vestibule du vagin
            2. Structure du vestibule du vagin
              1. Muqueuse
              2. Glandes vestibulaires
              3. Bulbe du vestibule
              4. Muscle constricteur du vestibule
      3. Organes génitaux externes
        1. Vulve
        2. Clitoris

Bibliographie


Chez les mammifères, le système génital femelle est l'ensemble des organes qui élabore les ovules et produit les hormones sexuelles (oestrogènes, progestérone), mais encore qui est le siège, chez les mammifères, de la fécondation et de la gestation.

Le système génital femelle est formé de quatre parties.

Conformation interne de l'utérus et du vagin de la chienne
Conformation interne de l'utérus et
du vagin de la chienne
(© vetopsy.fr)

1. Les ovaires (gonade - du grec gonê : semence - femelle) forment la section glandulaire dont l'activité varie suivant les cycles ovariens.
2. Les voies génitales internes sont constituées par les trompes utérines (qui captent les ovocytes et sont le siège de la fécondation), l'utérus (organe d'implantation de l'oeuf fécondé, qui protège et nourrit l'embryonlors de la gestation et dont les contractions provoquent la parturition) et le vagin jusqu'au sinus uro-génital (section tubulaire).
3. La portion inférieure des voies génitales internes est la section uro-génitale
, plus courte et plus large que chez le mâle, est formée par le vestibule du vagin et les glandes vestibulaires ;
4.
Les organes génitaux externes sont formés par la vulve (mont du pubis, petites et grandes lèvres, clitoris).


La vulve constitue les organes génitaux externes femelles. A sa commissure ventrale se trouve le clitoris.

Vulve

Morphologie

La vulve est située à la partie ventrale du périnée. La fente de la vulve ou fente vulvaire permet au vestibule du vagin de s'ouvrir vers l'extérieur.

Dans la plupart des espèces, la vulve est constituée par deux lèvres épaisses provenant, en majorité, des bords de sillons uro-génitaux et des tubercules labio-scrotaux embryonnaires.

Vulve d'une chienne en chaleurs
Vulve d'une chienne en chaleurs
(Photo : © vetopsy.fr d'après Friskies)

Chez la femme et la lapine, les bords du sinus uro-génital ne se soudent pas aux tubercules labio-scrotaux : ils forment les petites lèvres qui jouxtent le vestibule du vagin.

Chez la chienne et la chatte, les lèvres sont jouxtées par un relief cutané qui correspond aux grandes lèvres de la femme.

Les deux lèvres se rejoignent aux commissures.

  • La commissure dorsale est proche de l'anus et est qualifiée de périnée gynécologique (le périnée étant beaucoup plus étendu) : il est sous-tendu par le centre tendineux du périnée ou corps périnéal, formé de tissu fibreux.
  • La commissure ventrale est située sur le mont du pubis (mont de Vénus de la femme). Ouverte, elle laisse voir un repli muqueux, le prépuce du clitoris dans lequel se trouve la partie libre du clitoris, le gland du clitoris.


Chez la chienne, les lèvres de la vulve s'oedématient lors de l'oestrus et la vulve peut multiplier jusqu'à deux fois son volume.


Structure

La peau de la vulve ressemble à celle qui recouvre le scrotum. Elle est tapissée de poils très serrés chez les carnivores domestiques, et en particulier chez la chatte.

  • Elle est riche en glandes sébacées et en glandes apocrines.
  • Son conjonctif, riche en fibres élastiques et musculaires lisses, correspond au dartos du mâle,

Sa muqueuse est celle du vestibule du vagin, mais possèdent encore plus de nodules lymphatiques.

Vulve et vestibule vaginal d'une chienne en chaleurs
Vulve et vestibule vaginal d'une chienne en chaleurs
(Photo : © vetopsy.fr d'après Friskies)

Le muscle constricteur de la vulve, muscle strié homologue du muscle bulbo-spongieux (ou bulbo-caverneux) du mâle, se différencie peu du muscle constricteur du vestibule.

Ses parties latérales, dans les lèvres de la vulve, se rejoignent aux commissures. Il rejoint le sphincter anal dans sa partie dorsale et envoient, dans sa partie ventrale, des fibres au clitoris, à l'intérieur de la cuisse et à la partie opposée de la commissure ventrale.


Le muscle constricteur de la vulve ferme la fente vulvaire et enserre le pénis pendant la copulation. En outre, il fait saillir le gland du clitoris et tire sur la commissure ventrale.

Il existe un muscle rétracteur du clitoris, homologue en tout point au muscle rétracteur du pénis, mais qui atteint les lèvres et jamais le clitoris. Il est inexistant chez la femme et la chienne.

Clitoris


Le clitoris est un " petit pénis ".


Son érection est visible seulement chez quelques espèces (femme, chienne et jument) contrairement au pénis.

Clitoris féminin
Clitoris féminin
(Photo : © creativecommons.org/Amphis)

La morphologie du clitoris est identique à celle du pénis avec :

  • deux piliers du clitoris, attachés à l'arcade ischiatique, recouverts par de grêles muscles ischio-caverneux ;
  • le corps du clitoris, en partie médiane et ventrale du vestibule vaginal, formé par la réunion des deux corps caverneux érectiles, reliés par un septum incomplet ;
  • le gland du clitoris, dans la commissure ventrale de la vulve, qui représente sa partie libre, logé dans la fosse du clitoris, petite dépression dont les parois forment le prépuce du clitoris.

Chez la chienne, le clitoris est très développé : 3 cm pour les piliers, 4 cm pour le corps, le volumineux gland, riche en tissu érectile, se trouve au fond d'une fosse profonde.

Chez la chatte, les piliers et le corps mesurent 1 cm environ. On repère, dans l'épaisseur septale, un noyau cartilagineux homologue de l'os pénien du mâle. Le gland est peu visible.

Reproductionsystème génitalDéveloppement du système génital
Système génital mâleSystème génital femelle
OvairesCycle ovarienTrompes utérinesUtérusCycle utérin
VaginVulveClitoris

Bibliographie
  • Barone R. - Anatomie comparée des mammifères domestiques - Tome 4, Splanchnologie II, Editions Vigot, Paris, 951 p., 1990
  • Ruberte J., Sautet J. - Atlas d'anatomie du chien et du chat - Tome 3, Université autonome de Barcelone, 1998, sponsorisé par Friskies
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • http://www.embryology.ch/genericpages/moduleembryofr.html
  • http://embryology.med.unsw.edu.au/